www.national-hebdo.net

Accueil > Etranger > Gaza : Encore combien de morts ?

Gaza : Encore combien de morts ?

dimanche 11 janvier 2009

Les plus hautes autorités israéliennes, civiles et militaires ont envisagé pour la première fois que la fin de l’offensive déclenchée par Tsahal dans la bande de Gaza depuis le 27 décembre dernier était proche. Le Premier Ministre israélien Ehoud Olmert lors de la réunion hebdomadaire du cabinet ministériel a déclaré dimanche que « les objectifs de l’opération « Plomb durci » sont en passe d’être atteints » ajoutant toutefois, d’après le Jérusalem Post, que « ce qui avait été acquis grâce à un effort sans précédent » ne devait pas être perdu au dernier moment. Entre la diplomatie et la nécessité pour l’armée de marquer sur le terrain un maximum de points qui lui permettent d’atteindre les objectifs stratégiques qu’Israël s’était fixé en déclenchant cette offensive, il semble bien qu’une course contre la montre soit d’ores et déjà engagée. Le général en charge de « l’opération plomb durcie » aurait ainsi demandé au Premier Ministre Ehud Olmert et au Ministre de la Défense Ehud Barak de pouvoir passer à la « phase trois » de l’opération « plomb durci », en envoyant sur le terrain les milliers de réservistes mobilisés depuis le 27 décembre. Si d’un côté le Ministre de la Défense admettait aujourd’hui en début d’après midi que la décision du Conseil de sécurité de l’ONU appelant à un cessez le feu ne laissait à Israël qu’une étroite marge de manœuvre et que par conséquent la fin des actions terrestres était proche, les militaires faisaient valoir qu’une armée stoppée dans son action était vouée à l’échec. « Les troupes ne peuvent pas juste rester immobiles et attendre, elles doivent toujours être en mouvement », aurait ainsi déclaré au Jérusalem Post daté du 11 janvier un officier israélien. L’hypothèse selon laquelle d’ici à la fin de son engagement, l’armée ne va pas relâcher ses efforts de guerre est en tout cas en train de se vérifier sur le terrain chaque jour qui passe. Avec déjà plus de 850 tués dont 275 enfants et 3490 blessés, la population de Gaza vit certainement les heures les plus tragiques de son histoire.