www.national-hebdo.net

Accueil > France > Hénin-Beaumont : Ça s’effrite !

Hénin-Beaumont : Ça s’effrite !

vendredi 3 avril 2009

Ça chauffe pour Philippe Demarquilly, adjoint au maire, chargé de l’urbanisme de Hénin-Beaumont . L’élu a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de verser une caution de 60 000 euros.
Selon le communiqué du procureur de la République de Béthune
« M. Demarquilly, adjoint au maire d’Hénin-Beaumont, a acquis un terrain agricole en juillet 2003 pour la somme de 3 689 €, puis l’a revendu en juin 2007 pour la somme de 774 700 €, après que le terrain a été classé en zone constructible par le plan local d’urbanisme de la ville. L’enquête, menée par la direction interrégionale de police judiciaire, a fait ressortir qu’en sa qualité d’adjoint au maire chargé de l’urbanisme, P. Demarquilly a élaboré le plan local d’urbanisme et a pris part au vote qui l’a approuvé.

Ces faits constituent le délit de prise illégale d’intérêt et sont punis d’une peine de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende.

Ce jour, le procureur de la République a fait déférer devant lui P. Demarquilly et l’a convoqué à l’audience du tribunal correctionnel du 26 mai 2009.

Dans l’attente de son jugement, P. Demarquilly a été placé sous contrôle judiciaire et a pour obligation de verser une caution de 60 000 €. »

Me Franck Berton avocat de Philippe Demarquilly estime que son client « a réalisée (l’achat et la revente du terrain avec plus-value substantielle) en totale bonne foi, dans le cadre d’une opération globale qui ne concerne pas que lui. »

Messages