www.national-hebdo.net

Accueil > France > BORDEAUX : LA COULPE EST PLEINE

O tempora, o mauresque…

BORDEAUX : LA COULPE EST PLEINE

lundi 11 mai 2009, par Léon Smare

Dans le train, train obligé de la repentance, la ville de Bordeaux a inauguré une exposition permanente dédiée à la traite négrière.
Le ministre de l’Intérieur et de l’Outre-mer Michèle Alliot-Marie, le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer Yves Jégo, et le maire de la ville Alain Juppé ont fait le déplacement.

L’espace de 750 m2 réservé à l’exposition a été jugé insuffisant par le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) qui a demandé de « lancer sans délai la construction d’un vrai musée national de l’esclavage en France ».

Le ministre de l’Intérieur et de l’Outre-mer Michèle Alliot-Marie a cru bon de déclarer « A ceux qui justifient quelque forme que ce soit d’esclavage, la République rappelle son idéal d’humanisme qui la place au-dessus de toute priorité mercantile, défendant des valeurs de tolérance, d’épanouissement de reconnaissance et d’égalité », même si on voit mal, qui aujourd’hui en France peut bien défendre les pratiques esclavagistes du XVIIIe siècle ?

Quant à Alain Juppé, Il lui a fallu attendre plusieurs années et le rapport d’un comité pour se faire une opinion sur l’esclavage puisqu’il déclare que, c’est après avoir lu ce rapport qu’il a eu « l’idée ce lieu ouvert au public »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.