www.national-hebdo.net

Accueil > France > BURQA : UNE HISTOIRE DE BARBUS

Coranique…

BURQA : UNE HISTOIRE DE BARBUS

jeudi 25 juin 2009, par Michel Dantan

Les propos de Nicolas Sarkozy affirmant que « la burqa n’était pas la bienvenue en France » a suscité comme il fallait s’y attendre de vives réactions dans les pays musulmans. Très remonté, le grand ayatollah Mohammed Hussein Fadlallah, considéré comme le chef spirituel du Hezbollah, s’est empressé de déclarer que « la liberté, l’un des sujets sacrés pour les êtres humains, doit venir de la volonté de la personne, pas des lois qui leur sont imposées par des personnes ». L’Ayatollah se garde bien de préciser, à moins de s’être converti à la philosophie de Platon ou d’Aristote qui admettaient en leur temps qu’il existait une loi naturelle distincte de celles d’Athènes, que l’exercice de la liberté individuelle en terre d’islam ne se conçoit qu’éclairée par les lumières de la foi coranique, autrement dit que la liberté individuelle réside dans la soumission à la volonté divine. D’ailleurs, le religieux ne cache pas tout le mépris que lui inspire ce qu’il appelle « les lois imposées par des personnes », n’hésitant pas à en contester la légitimité. En fait, en s’arrogeant ainsi le droit de s’inviter dans un débat que l’on croyait franco français et en se faisant donneur de leçons politiques, c’est aux musulmans de notre pays et au sentiment communautariste qu’ils sont de plus en plus nombreux à partager, que l’Ayatollah s’adresse, plutôt qu’à Sarkozy lui-même. Il ne fait aucun doute que ce genre de propos trouvera un écho favorable parmi tous ceux qui, imperméable à nos coutumes et nos traditions, ne cherchent visiblement qu’à cultiver leur différence au nom d’une conception de la société diamétralement opposée à la notre pour qui la dignité bafouée de la femme ne sera jamais synonyme de liberté. En cela, la burqa est un symbole, le signe que l’offensive contre notre civilisation ne connaît pas de répit, une question qui revient sans cesse sur le tapis.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.