www.national-hebdo.net

Accueil > France > BURQA : UNE NOTE QUI TOMBE A PIC

Tendance…

BURQA : UNE NOTE QUI TOMBE A PIC

jeudi 30 juillet 2009, par Axel Richter

Elles ne seraient que 367 en France à le porter. Elles, se sont les femmes porteuses du voile intégral, burqa ou niqab. Tout au moins, c’est le chiffre précis que donne la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) qui s’est penché sur le sujet.
La [1]DCRI issue de la fusion d’une partie des RG et et de la DST, a pour [2]mission, la lutte antiterrorisme et notamment la surveillance de l’islam radical.

Selon la note de la DCRI : une majorité de ces femmes identifiées portent le voile intégral volontairement ; la plupart d’entre elles ont moins de 30 ans ; 26 % sont des Françaises converties à la religion musulmane. Et presque toutes vivent dans des grosses agglomérations urbaines, en région parisienne, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans le Nord ou en Rhône-Alpes.

Une analyse qui ressemble beaucoup aux reportages que les Français ont pu voir sur les chaînes de télévisions. Les femmes interviewées étant toujours des Françaises converties de fraîches dates, accréditant ainsi le côté « franco-français » du phénomène d’islamisation.

Quant au nombre ridiculement bas de femmes ayant opté pour le « costume intégral » et observé par la DCRI, il n’est pas sûr, qu’il convainque réellement les Français, qui eux, ont bien l’impression visuel en fréquentant certains marchés ou quartiers d’être à mille lieux de Versailles ou du Mont Saint-Michel.

Un rapport qui tombe donc à pic, pour refermer à peine entrouvert le dossier de plus en plus visible de l’islamisation de la société française sous le poids de l’immigration extra européenne.


[1La DCRI serait composée de plus de 3 600 fonctionnaires, soit la totalité des effectifs de la DST et la majorité de ceux de la Direction centrale des Renseignements généraux (RG), dont près de 3 000 policiers dits actifs et habilités Secret défense et 175 commissaires de police . Ces policiers et commissaires habilités sont implantés au siège de la direction et par zone dans chaque département.

[2Les missions de la DCRI sont inspirées de celles anciennement confiées à la DST et aux RG :

  • prévention et lutte contre les ingérences et les menaces étrangères (contre-espionnage),
  • prévention et lutte contre le terrorisme et de tout acte « visant à porter atteinte à l’autorité de l’État, au secret de la défense nationale ou au patrimoine économique du pays »,
  • surveillance des communications et lutte contre le cybercrime,
  • surveillance des mouvements, groupes ou organisations subversifs violents et des phénomènes de société précurseurs de menaces

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.