www.national-hebdo.net

Accueil > France > CARLA BRUNI ET L’AFFAIRE BATTISTI

La vie c’est simple, comme un coup de fil

CARLA BRUNI ET L’AFFAIRE BATTISTI

vendredi 23 janvier 2009, par Michel Dantan

« Domus Civitas, une association italienne de victimes du terrorisme et de la mafia vient de « donner mandat à ses avocats pour qu’ils agissent pénalement » contre l’épouse de Nicolas Sarkozy. Dans un communiqué daté du 21 janvier, signé par son Président Bruno Bernardi, l’association lui reprocherait d’avoir « favoriser la criminalité et le terrorisme au niveau international » en intervenant auprès du Président brésilien Lula Da Silva, pour que Cesare Battisti, l’ancien membre du groupe des Prolétariens Armés pour la Révolution, une organisation d’extrême gauche particulièrement active pendant les « années de plomb », ne soit pas extradé vers l’Italie. Le communiqué précise que l’épouse du Président de la République aurait personnellement téléphoné au Président brésilien pour qu’il agisse dans ce sens. Le gouvernement français a déjà formellement démenti toute intervention dans cette affaire, estimant que celle-ci ne concernait plus la France, mais le Brésil. Cesare Battisti jugé par contumace s’était vu condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat d’un gardien de prison, un agent de Police, et sa complicité dans deux autres meurtres. Des accusations que Battisti a toujours niées. Emprisonné en 1979, puis évadé, Cesare Battisti finit par trouver refuge en France en 1990, et bénéficie de la « doctrine Mitterrand ». Une première demande d’extradition vers l’Italie est refusée par la France, puis en 2004 le gouvernement français rompant avec l’indulgence de ses prédécesseurs décide d’accèder à la demande italienne. Battisti s’enfuit, gagne le Brésil où il sera arrêté le 18 mars 2007. La supposée intervention de la première Dame de France en faveur de l’ancien terroriste présumé n’est pas une première. Dans celle concernant l’ex-brigadiste rouge, Marina Petrella, incarcérée à Fresne, des démarches similaires de la famille Tedeschi avaient également eu lieu. La sœur de Carla Bruni, Valeria Tedeschi, s’était rendue auprès de Marina Petrella à l’hôpital pénitentiaire de la prison de Fresne, au mois de juillet 2008, pour constater l’état de santé de la malade. Un mois plus tôt, le 26 juin, l’épouse du Président de la République s’était confié au journal Libération, témoignant pour la prisonnière de sentiments également imprégnés d’indulgence et de compassion. On connaît la suite, la mise en liberté sous contrôle judiciaire lui sera obtenue.

Messages

  • Merci pour l’existence de ce site qui semble ne citer que les faits

    Je ne ferai pas de commentaires hasardeux, pourtant il semblerait que ceux qui avaient 20ans dans une activité armée d’extrême gauche le payent très cher, c’est à dire à perpétuité, mais cela ne fera pas revenir les victimes, sous réserve qu’ils fussent tous totalement étranger à l’ivresse du fric et du pouvoir néfaste qui en découle...et que dire des arcanes de la justice qui est vraiment très lente et où on a pu relever des erreurs graves de jugement ou à tout le moins une compromission, voire des raccourcis qui ne sont pas l’exercice de la justice
    On peut lire avec intérêt l’article récent dans le Monde de Fred Vargas qui ne dit pas de bêtises...

    Quand est-il de Joscha Fischer qui même s’il n’a pas tué aurait pu faire aussi un séjour en prison ?

    L’absolution chrétienne après une peine sévère de prison effective ne semble pas fonctionner pour nombreux bouc émissaires d’une cause relayé aujoud’hui par les médias par jeux interprosés des pouvoirs politiques Francais et italiens... avec Belusconi en tête

    Battisti et Petrella ne sont que mobiles à la vindicte populiste ou populaire

    Diogène

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.