www.national-hebdo.net

Accueil > Environnement > CLIMATGATE : PAS DE CERTITUDE SUR LE RÉCHAUFFEMENT AVANT 2012

Chaud et froid…

CLIMATGATE : PAS DE CERTITUDE SUR LE RÉCHAUFFEMENT AVANT 2012

lundi 7 décembre 2009, par Axel Richter

Alors que s’ouvre la conférence sur le climat à Copenhague, où pendant douze jours, pays émergents et pays développés vont essayer de trouver un accord sur les moyens à mettre en œuvre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, que la propagande bat son plein dans les journaux [1] sur ce thème.

Le scandale du Climategate, vient jeter un froid sur cette belle unanimité. Selon le journal britannique, The Times, « Le Met Office va ré-examiner 160 ans de données météorologiques », jugeant suffisamment sérieux, le doute créé par la divulgation des courriels de scientifiques ayant participé aux travaux du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat).

« Cette nouvelle analyse des données va durer trois ans, ce qui signifie que le Met Office ne pourra pas statuer avec certitude sur le réchauffement climatique avant la fin de l’année 2012. » Ce n’est pas un détail car « La base de données du Met Office est l’une des trois principales sources sur laquelle l’ONU s’appuie pour estimer que le réchauffement climatique est une sérieuse menace pour le monde. (...) le gouvernement britannique essaie d’empêcher le Met Office de se lancer dans cette révision, expliquant que cela va faire le jeu des sceptiques qui doutent du changement climatique. (...) le patron du Met Office a écrit aux services météorologiques nationaux de 188 pays pour leur demander l’autorisation de publier les données brutes qu’ils ont récolté. »

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a admis de son côté « qu’il fallait prendre en compte les implications de la publication de ces e-mails et le doute éventuel qu’ils jetaient sur toute preuve de l’influence humaine sur le réchauffement climatique. »

Des interrogations qui n’ont pas « retenu », jusqu’à présent, l’attention de la presse française…


[1Pour faire pression en faveur d’un accord, 56 journaux de 45 pays, dont Le Monde, Libération, The Guardian, El Pais, Toronto Star, publient lundi un éditorial commun demandant à tous les pays, pauvres et riches, de se montrer unis à Copenhague.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?