Accueil > Etranger > DECHAINEMENT DE VIOLENCES ANTI COPTES EN EGYPTE

DECHAINEMENT DE VIOLENCES ANTI COPTES EN EGYPTE

vendredi 11 mars 2011, par Michel Dantan

Cachez-moi ces chrétiens que je ne saurais voir.

Tandis qu’Alain Juppé le 6 mars dernier tenait au Caire devant la presse (1) des propos élogieux à l’égard des frères musulmans, et ventait l’attitude selon lui responsable qu’auraient observée les militaire tout au long des événements devant conduire à la chute de Moubarak, les coptes d’un village situé à trente kilomètres de la place Tahir, pensaient leurs blessures et se recueillaient devant les décombres de leur église entièrement détruite après avoir vécu deux journées de pogrome les 4 et 5 mars (2). Deux jours pendant lesquels des appels au meurtre de chrétiens ne cesseront de résonner dans le village. Ces événements ont eu lieu faut-il le rappeler deux semaines à peine seulement après que l’armée ait envoyé à deux reprise ses blindés contre des monastères coptes dont la seule faute avait été d’ériger autour de leurs lieux sacrés des murets destinés à empêcher des voleurs de s’y introduire. Usant de leurs armes, les soldats que l’on peut entendre crier « Allah akbar » (3) au cours de leur intervention feront plusieurs blessés parmi les chrétiens. Ces faits qui s’inscrivent dans la continuité d’une série d’attentats perpétrés depuis le début de l’année contre les coptes sont parfaitement révélateurs de la montée en puissance de l’intégrisme religieux en Egypte. Un phénomène certes auxquels les coptes sont habitués depuis des décennies, mais que la Révolution pouvait laisser espérer qu’il disparaîtrait à l’horizon 2011. Il semble qu’il n’en sera rien, De là le trouble suscité par les propos d’Alain Juppé au cours de sa visite au Caire, qui à aucun moment ne semble avoir pris en considération le fait que le calvaire enduré par les coptes, soit tout de même un dixième de la population égyptienne, reste toujours d’actualité sur les bords du Nil. Des dispositions moins sectaires à l’égard des chrétiens, ou tout simplement un peu d’humanisme, lui eussent certainement inspiré des propos plus nuancés et moins flatteurs à l’égard des militaires et des islamistes qu’il a rencontré et dont ont sait que la pratique du double langage fait parti de leur méthode de communication. Alain Juppé ne s’intéressera d’ailleurs pas plus aux centaines de coptes qui depuis le 5 mars, à quelques encablures seulement de la place Tahir, campaient devant le siège de la Télévision Egyptienne pour réclamer des autorités qu’elles garantissent la sécurité de la population chrétienne du village de Soul chassée de leurs foyers par centaines par des musulmans fanatisés. Le 6, les manifestants maintenaient toujours leur sit-in.

Massacre des chrétiens du Moqatam.

Mardi soir des violences provoquées par des musulmans salafistes selon des témoins, et auxquels se seraient joints des nervis à la solde de l’ancien régime, ont provoqué la mort de treize chrétiens dans l’un des quartiers des chiffonniers du Caire situé au pied de la colline du Moqatam, ainsi qu’une centaine de blessés. Des dizaines de petites entreprises de recyclage d’ ordures ménagères et de déchets dont les chiffonniers sont propriétaires, ainsi que plusieurs habitations appartenant à des coptes ont été incendiées au cours de cette soirée. D’après certains témoignages non authentifiés, des militaires après avoir dispersé la foule puis repoussé les chrétiens dans leur quartier pour éviter des affrontements directs entre communautés, auraient visé les chrétiens avec leurs armes. Les nombreuses réactions que l’on peut voir et écouter sur le site internet http://blogcopte.fr témoignent de la colère des coptes qui se considèrent comme étant les oubliés de cette révolution à laquelle ils ont eux aussi participé avec l’espoir que leurs droits soient enfin reconnu. En attendant que soit faite toute la lumière sur les circonstances qui ont présidé à ces tragiques évènements et notamment le rôle plus que trouble qu’y aurait joué l’armée, le Quai d’Orsay pourrait dors et déjà se pencher sur les moyens à mettre en œuvre pour venir en aide aux chiffonniers privés de leurs outils de travail. On verra bien si « Droit dans ses bottes » fera suivre ses paroles d’effets (4).

Notes :

(1) « Le dialogue que j’ai eu avec l’ensemble de cette délégation, et en particulier avec les membres des Frères Musulmans, a été intéressant et m’a permis de bien mesurer que la représentation qui est faite parfois de ce mouvement mérite d’être éclairé et approfondie. Plusieurs d’entre eux m’ont fait part de leur vision d’un islam libéral et respectueux des principes démocratiques » .

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/egypte_414/index.html

(2) Tout commence le vendredi 4 mars, l’avant veille de la visite d’Alain Juppé, lorsqu’un imam rendu furieux par une question d’honneur non soldé concernant un conflit entre un copte et une musulmane s’est mis brusquement mis à lancer des appels au meurtre des chrétiens de Soul. Aussitôt un déchainement de haine anti copte tel que le père Hoshea Abd Al-Missieh déclarera n’en avoir jamais connu auparavant, s’abat sur les chrétiens du village et va durer deux jours, se traduisant notamment par l’incendie de l’église copte du village, l’église des Martyres Saint-Georges et St-Mina ainsi que plusieurs habitations de villageois coptes. Dans une interview réalisée pour le site internet freecopts.net, l’évêque de la province de Giza, Monseigneur Theodosius, montre comment la complicité de l’armée avec les émeutiers se trouve impliquée. Dans ces dramatiques évènements. Les militaires appelés à l’aide par les chrétiens auraient en effet refusé dans un premier temps d’intervenir, puis lorsqu’ils le feront, se rangerons au côté des émeutiers, ce qui permettra à ces dernier d’achever la destruction de l’église.

(3) http://www.national-hebdo.net/DEUX-MONASTERES-COPTES-ATTAQUES

(4) Extraits de la conférence de presse d’Alain Juppé le 6mars  :J’ai également indiqué que notre Agence française pour le développement était prête à augmenter les efforts qu’elle fait déjà en Égypte, et tout particulièrement en direction des petites et moyennes entreprises qui sont le tissu économique de ce pays et les principaux pourvoyeurs d’emplois

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?