www.national-hebdo.net

Accueil > France > DISPARITION D’EMMANUEL RATIER

DISPARITION D’EMMANUEL RATIER

vendredi 21 août 2015, par Michel Dantan

.
« Une perte immense pour la cause nationale ». C’est dans ces termes que jean Marie Le Pen quelques heures avant de comparaître devant la commission disciplinaire du FN, a tenu hier à rendre hommage à Emmanuel Ratier, décédé mercredi à la suite d’une crise cardiaque. Un hommage que les patriotes de l’opposition nationale devraient reprendre à leur compte, tant Emmanuel Ratier comptait parmi les adversaires les plus conscients du système oligarchique en place en dénonçant sans relâche comment ses représentants après des décennies de politiques délétères avaient fini par placer la France parmi les pays les plus inféodés au Nouvel Ordre Mondial. Les groupes de pression qui en coulisse ou sur le devant de la scène ne cachent pas leur volonté de faire à terme disparaître l’identité de notre pays au nom d’une vision communautariste de son avenir, n’avaient pas de secret pour ce journaliste d’investigation. Ses fiches regorgeaient d’informations parfois confondantes sur les protagonistes du déclin français et ses propres adversaires ne manquaient pas de s’y reporter le cas échéant. Ses écrits à Rivarol, Valeurs Actuelles, le Figaro, Minute, National Hebdo, « Faits et Documents », la lettre d’information qu’il dirigeait, de même que l’émission qu’il animait sur Radio Courtoisie, auront témoigné tout au long de sa carrière professionnelle de l’engagement qu’il avait pris de ne jamais renoncer à la cause qu’il défendait. Sans haine et toujours à la recherche de la vérité.

Emmanuel Ratier aux BBR 1998 (Fêtes des Bleu Blanc Rouge du FN). Photo DR