www.national-hebdo.net

Accueil > Social > FRANCE TÉLÉVISION DÉGRAISSE

Face à la crise…

FRANCE TÉLÉVISION DÉGRAISSE

jeudi 4 juin 2009, par AFP

Vaste plan de départs à France Télévisions
AFP

Dans le rouge, privé en partie de publicité et en pleine transformation, le groupe France Télévisions, qui regroupe les cinq principales chaînes publiques, vient d’annoncer un plan de départs volontaires en retraite pouvant toucher jusqu’à 900 personnes.

Le plan d’affaires 2009-2012 négocié avec l’Etat, qui vise un retour à l’équilibre opérationnel en 2011, a été présenté mardi soir en Conseil d’administration. Il prévoit un plan d’économies passant par la mise en place, déjà évoquée en novembre 2008, d’un « dispositif de départs volontaires à la retraite », sans plan social, pouvant « concerner jusqu’à 900 personnes » d’ici 2012.

France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO) emploie 11.000 personnes dont 8.500 en effectifs permanents (hors intermittents).

Les syndicats du groupe ont vivement dénoncé ce plan, avertissant qu’ils exigeraient le remplacement de chaque poste. « Près de 10 % des effectifs sont menacés », souligne la CGT, qui craint que les conditions de travail et les programmes en pâtissent.

Selon la direction, le plan d’économies est lié à la réforme de l’audiovisuel public, qui prive France Télévisions d’écrans publicitaires après 20h00 en prélude à une suppression totale d’ici 2011.

Les 450 millions d’euros prévus pour compenser cette mesure n’ont par ailleurs toujours pas été versés au groupe, qui attend le feu vert de Bruxelles.

France Télévision est également touchée par la crise du marché publicitaire qui frappe l’ensemble de l’audiovisuel.

Parallèlement, le directeur général de France Télévisions Patrice Duhamel, chargé des antennes, a annoncé mercredi des « changements profonds » dans la grille de rentrée.

Sans entrer dans le détail, il a précisé qu’il y aurait « plus d’information, plus d’oeuvre de création (fiction, documentaire, spectacle vivant, animation), avec un très gros effort pour le documentaire, plus de culture… ».

En 2008, le groupe a plongé dans le rouge avec un résultat opérationnel négatif de 115 millions d’euros. Avant de retrouver l’équilibre, il doit afficher en 2009 et 2010 un déficit opérationnel respectivement de 53,1 millions d’euros et 63,7 millions d’euros.

(afp)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.