www.national-hebdo.net

Accueil > France > HOME : A QUOI SERT LE CSA ?

Subliminal…

HOME : A QUOI SERT LE CSA ?

lundi 8 juin 2009, par AP

La polémique se poursuivait lundi à propos de la diffusion du film au message écologiste « Home », réalisé par Yann Arthus-Bertrand, à deux jours des élections européennes. Le photographe a estimé lundi que son documentaire a pu « favoriser la donne » en faveur de la liste Europe Ecologie.

Produit par Luc Besson, le documentaire « Home » a rassemblé plus de 8 millions de téléspectateurs vendredi soir sur France-2.

Interrogé lundi sur le rôle de son film dans la percée de la liste Europe Ecologie, Yann Arthus-Bertrand a lancé sur France-Info : « qu’on ait favorisé la donne certainement ». « Maintenant, c’est une date qui a été choisie il y a deux ans » avant que celles des européennes soit encore connue, a souligné le photographe spécialiste de la planète vue du ciel.

« Les gens se passionnent pour l’environnement », a-t-il constaté. « S’ils se passionnent pour l’environnement, ils vont voter pour les partis qui s’occupent un petit peu d’environnement », a-t-il expliqué. « Bien sûr, je ne peux qu’être content de ça ».

« C’est vrai qu’un film comme ’Home’ a sensibilisé les gens », a réagi Daniel Cohn-Bendit lundi sur RTL. « Il y a une sensibilité écologique. Cette sensibilité a été aussi activée sûrement, ou réactivée, par un film comme »Home« , c’est possible ».

Corinne Lepage (MoDem) a estimé que cela a « peut-être » joué sur le scrutin « parce qu’il y a 9 millions de gens qui l’ont regardé et que ce film n’a effectivement pas été montré dans les mêmes conditions en Angleterre ou en Allemagne pour cause d’élections ». « Nous savions depuis longtemps que ce film allait passer », a-t-elle ajouté sur France-Info. « Il y avait tout à fait la possibilité de s’exprimer sur ce sujet. Nous ne l’avons pas fait. Tant pis ».

Le député UMP des Alpes-Maritimes Lionnel Luca précise lundi dans un communiqué avoir saisi le CSA par courrier dès vendredi. « Sans en nier l’intérêt général, il n’en demeure pas moins que le discours et l’orientation de ce documentaire ne peuvent que favoriser de manière subliminale certaines listes en lice pour les élections européennes dont les thèmes sont l’essentiel de leur programme sinon leur fond de commerce », écrivait-il dans cette lettre adressée à Michel Boyon, le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel. « A moins de 48 heures du vote, cette diffusion doit être reportée sous peine d’interférer dans le choix des électeurs ».

Dimanche soir, Jean-Luc Bennahmias (MoDem) avait soulevé la question le premier dès dimanche soir et fait un lien direct, quand on lui a demandé son avis sur le succès de son ancien camarade Daniel Cohn-Bendit : « Je suis content pour la planète et je pense que France-2 doit être content aussi d’ailleurs, sur la réussite du film de vendredi soir ».

Il a été suivi par François Bayrou qui a, plus discrètement, fait allusion en reconnaissant les mauvais résultats du MoDem, à une « ambiance de grande émotion sur l’état de la planète ».

Le président du Front national Jean-Marie Le Pen s’en est lui pris directement au « caractère scandaleux » d’un « film climatiste fait pour soutenir la candidature de M. Bové et M. Cohn-Bendit deux jours avant l’élection ».

« Home » est un vibrant plaidoyer en images pour la Terre, ses beautés, sa mise en danger par l’homme et sa nécessaire protection.

Il emboîte le pas à d’autres documentaires militants de même type, comme celui de l’ancien vice-président américain Al Gore (« Une vérité qui dérange ») ou celui dont l’acteur engagé pour la sauvegarde de la planète Leonardo di Caprio est le narrateur (« La onzième heure »). AP

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.