www.national-hebdo.net

Accueil > France > ILAN HALIMI : L’ÉLYSÉE S’EN MÊLE

AU PIED…

ILAN HALIMI : L’ÉLYSÉE S’EN MÊLE

mardi 14 juillet 2009, par Elie-Tristan Noir-Monfils

D’après le journal Libération , Michèle Alliot-Marie aurait « reçu des instructions de l’Elysée », influencé par Me Francis Szpiner, avocat de la famille d’Ilan Halimi, et par Me Thierry Herzog, avocat du chef de l’Etat. Le procureur général Laurent Le Mesle aurait été « mis devant le fait accompli ». Il a aussitôt obéi aux ordres et a formalisé 14 appels (sur 27 accusés) contre la plupart des geôliers d’Ilan Halimi condamnés à 10 ou 11 ans de prison (contre 12 requis), et surtout contre Yalda, la « fille appât » mineure, qui a écopé de 9 ans (contre 10 à 12).“

Une immixion jugée scandaleuse par la défense toujours selon Libération, pour Me Boulet c’est : « une immixtion sans précédent du pouvoir exécutif dans le judiciaire et une injonction donnée à la cour d’assises qui rejugera de condamner plus lourdement. » Pour Me Cotta : « Il s’agit d’une décision idéologique et d’opportunité prise sous l’influence de groupes de pression. C’est très dommageable pour la démocratie, car si à chaque fois que, par exemple, le consistoire, les autorités musulmanes ou l’extrême droite ( On se demande bien, ce que vient faire ici l’extrême droite NDLR) font pression pour dicter la loi à la place du peuple français, la justice ne sera plus laïque ni indépendante ».


Voir en ligne : Lire aussi la réaction du procureur désavoué, Philippe Bilger.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.