www.national-hebdo.net

Accueil > Etranger > JIHAD ANTI CANIN EN EUROPE

Les chiens…

JIHAD ANTI CANIN EN EUROPE

lundi 13 février 2012, par Michel Dantan

Un élu turco hollandais de confession islamique réclame l’interdiction des chiens dans la capitale hollandaise. Une conséquence logique de la montée du communautarisme en Hollande, étayée un peu partout en Europe par des exemples du même genre.

Un musulman demande l’expulsion des chiens de La Haye.

L’un des plus grand hommage que la littérature ait jamais rendu à la fidélité du chien envers l’homme le fut sans doute par Homère dans l’Odyssée, lorsque Argos, le chien d’Ulysse, meurt d’émotion en revoyant son maître après vingt ans d’absence, provoquant chez ce dernier une peine difficilement maitrisable ; « Ulysse l’avait vu : il détourna la tête en essuyant un pleur.. » Si la fidélité d’Argos pour son maître fut ainsi célébrée par Homère dans son Odyssée comme un trait de caractère qui méritait que l’on puisse s’en émouvoir jusqu’aux larmes, ce vieux compagnon cher au cœur des mortels que nous sommes, est loin d’avoir accédé dans toutes les civilisations au statut de meilleur ami de l’homme auquel nos sociétés gréco latine et judéo chrétiennes ont fini par l’élever. C’est donc avec colère que les habitants hollandais de la Haye ont appris comment un de leurs édiles d’origine turque et de confession musulmane avait demandé au cours d’une séance du conseil municipal de la ville que ceux-ci soient bannis de tous les foyers. La revendication formulée par un certain Hasan Kucuk, membre du parti Islamic Democrats, dont le Der Telegraph s’est fait l’écho dans son édition du 28 janvier dernier, faisait suite à une question d’un élu du parti des Animaux demandant que les conditions d’accueil réservées aux chiens par sa ville soient améliorées. D’après le der Telegraph, la sortie de l’édile turco hollandais aurait déclenché une salve de protestations parmi ses collègues, la plus incisive provenant des rangs du parti pour la Liberté, dont l’un des membres, Paul Ter Linden, se serait charger de lui faire savoir « qu’avoir des animaux chez soi était une tradition en Hollande et que si cela lui déplaisait, il pouvait changer de pays » . Hasan Kucuk ne changera évidemment pas de pays, encore moins de religion on s’en doute bien. Les chiens, au même titre que les porcs, resteront irrévocablement marqués dans son esprit du même signe d’impureté que le Prophète l’avait décidé, et ce d’après des hadiths dans lesquels les chiens ne sont présentés que comme bons à servir à la chasse ou à la garde des troupeaux et des fermes.

En Espagne des associations islamistes veulent aussi leur interdire les espaces publics.

Les chiens ne sont guère mieux considérés en Espagne parmi les musulmans. Pas partout certes, mais l’exemple de la ville de Lleida en Catalogne sur ce thème, constitue à lui seul un cas d’école en ce qui concerne le rôle délétère que le communautarisme musulman cherche à jouer aussi au sein de la société traditionnelle espagnole. Ainsi en février 2011, deux associations islamistes demandaient à la mairie de promulguer un arrêté municipal interdisant la présence de chiens dans les autobus de la ville ainsi que dans les quartiers fréquentés par les croyants sous prétexte que le chien était considéré par le Coran comme un animal impur. Leur présence dans l’espace public parmi les musulmans violait leur liberté religieuse ainsi que leur droit à vivre selon les préceptes islamiques assuraient leurs porte parole, évoquant l’exemple de Londres où les musulmans sur ce sujet avaient obtenus gain de cause auprès des compagnies d’autobus. A la question qui leur fut posée de savoir si les chiens d’aveugles feraient exception à la règle, les responsables de ces associations ont répondu cyniquement «  qu’un chien restait un chien  ». Au mois de septembre dernier, les habitants de la ville de Lleida apprenaient avec horreur que quinze chiens avaient été tués, sans que les auteurs aient pu être identifiés.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?