www.national-hebdo.net

Accueil > Politique > LA DÉRIVE SÉCURITAIRE DE SARKOZY…

Paranoïa…

LA DÉRIVE SÉCURITAIRE DE SARKOZY…

mardi 24 mars 2009, par Léon Smare

Des rues vidées, aucune voiture garée en centre ville, interdiction de circuler de 13 à 22h. Saint-Quentin est une ville morte pour recevoir la visite du président de la République, dont l’hélicoptère est doit atterir vers 17h.
On attend donc dans la cité des Pastels un peu plus de 1 000 policiers (dont de nombreuses compagnies de CRS) pour bloquer les carrefours, les rues, et protéger le cortège présidentiel. Le dispositif sera mis en place à partir de 13 h 30, « pour coller autant que possible à un dispositif qui pénalise le moins les saint-quentinois »,selon le représentant de l’État. Et d’ajouter, en se voulant rassurant : « Il y aura une prise en compte avec discernement des besoins de chacun. » Ben voyons !

Déjà, au début du mois, sa visite éclaire dans la Drôme avait mobilisé plus de 1000 policiers.

Rien n’explique un tel déploiement de force digne, d’un Ceaucescu ou d’un Fidel Castro, à part, peut être le désir de Sarkozy d’honorer à tout prix les promesses faites pendant la campagne présidentielle concernant la sécurité .

Son principal adversaire de l’époque, Ségolène Royal avait dénoncé une possible « dérive sécuritaire » si Nicolas Sarkozy était élu.
Les événements lui donnent raison au-delà du raisonnable.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.