www.national-hebdo.net

Accueil > Culture > LA DISSIDENCE MARQUE DES POINTS

LA DISSIDENCE MARQUE DES POINTS

vendredi 20 novembre 2015, par Michel Dantan

.Paru aux Editions Albin Michel, le dernier ouvrage de Philippe de Villiers, « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu », décrit comment la classe politique de notre pays pendant des décennies par lâcheté, insouciance ou idéologie, s’est ingéniée à entraîner la France sur la pente inexorable de la « décivilisation ». Un livre qui paraît comme le souligne l’auteur à un moment où le système à court de mensonges donne des signes d’essoufflement, à un moment crucial de notre histoire où les français de plus en plus nombreux prennent conscience de l’état d’abaissement où se trouve leur pays. Avec ce livre Philippe de Villiers rejoint le camp des dissidents, pour qui le déclin n’est pas une fatalité et la résistance face aux ennemis mortels de la France un devoir qu’il faut assumer avant qu’il ne soit trop tard. L’ancien secrétaire d’état de Jacques Chirac sait de quoi il parle pour avoir pendant trente ans côtoyer les principaux responsables de cette marche à l’abîme d’un pays devenu un appendice des Etats-Unis, dépossédé par Bruxelles de son indépendance, livré poings et mains liés par les sordides combinaisons des lobbies aux exigences du « marché mondial sans frontières ni protections ». « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu », en livrant à ses lecteurs les clefs pour comprendre comment et pourquoi on en est arrivé là, plus qu’un brillant ouvrage d’analyse politique est aussi un livre de combat qui s’adresse à tous ceux pour qui le redressement de la France est devenu une impérieuse nécéssité.