Accueil > Etranger > LA GUERRE S’INTENSIFIE AU DONBASS

LA GUERRE S’INTENSIFIE AU DONBASS

samedi 4 février 2017, par Michel Dantan

Voila déjà plusieurs jours que le ciel s’embrase à nouveau au dessus des villes et des villages situés à proximité de la ligne de front dans le Donbass. La cité ouvrière de Donetsk à l’Est de l’Ukraine a été la cible dans la nuit du 2 février d’intenses bombardements provoquant de nombreuses victimes parmi la population civile et causé de nombreux dégâts matériels. Le cycle des violences est donc reparti à la hausse, et Kiev en recourant au vu et au su de l’OSCE à l’usage des armes lourdes pourtant interdites par les accords de Minsk ne cache pas son intention de reconquérir les territoires perdus à l’Est de l’Ukraine. Angela Merkel qui la veille des bombardements sur Donetsk recevait à Berlin le 31 janvier la marionnette Porochenko a Berlin aurait-telle encouragée ses protégés à persévérer dans cette désastreuse fuite en avant ? Il est des coïncidences qui ne trompent pas. L’heure est donc à la reprise des combats et les thuriféraires de Donald Trump qui pensaient que le nouveau locataire de la Maison Blanche mettrait hors jeux les manœuvres anti russes des lobbies qui dans les coulisses tirent les ficelles de la politique étrangère des USA en seront pour leurs frais. Les dernières déclarations de l’ambassadrice des USA aux Nations Unies, Nikki Haley ne sont d’ailleurs guère rassurantes, et démontrent si besoin était qu’autour de la Russie la danse du scalp continue. Le plénipotentiaire s’est exprimé en effet avant hier devant le Conseil de sécurité pour condamner les actions de la Russie en Ukraine qualifiées d’ »agressives » et déclarer que les sanctions contre la Russie seraient maintenues jusqu’à ce que celle ci redonne le contrôle de la péninsule de la Crimée à l’Ukraine. Un message que les oligarques en place à Kiev, toujours soutenus par l’UE, ne manqueront certainement pas d’interpréter comme un encouragement à poursuivre la guerre contre la Nouvelle Russie au risque cette fois de provoquer une hécatombe parmi les populations civiles et de nouvelles saignées dans les rangs de jeunes soldats utilisés comme chair à canon du Nouvel Ordre Mondial.