www.national-hebdo.net

Accueil > France > LE NOUVEAU MINISTRE DE LA CULTURE ACCORDE LA GRATUITÉ DES MUSÉES A TOUS LES (...)

Ça commence bien…

LE NOUVEAU MINISTRE DE LA CULTURE ACCORDE LA GRATUITÉ DES MUSÉES A TOUS LES ÉTRANGERS DE MOINS DE 26 ANS

samedi 1er août 2009, par Axel Richter

Le nouveau ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a finalement étendu la gratuité mise en place dans les musées et monuments nationaux en faveur des Européens de moins de 26 ans, à tous les jeunes, quelle que soit leur nationalité, dès lors qu’ils sont résidents de longue durée dans les pays de l’Union européenne.

SOS Racisme, avait en mai dernier déposé une plainte, considèrant que la gratuité dans 14 musées et monuments nationaux, dont Le Louvre, subordonnée à la condition d’être ressortissant de l’Union européenne « constitue la matérialité du délit de discrimination » réprimée par le Code pénal.

Le vice-président de SOS Racisme Samuel Thomas, avait aussi dénoncé « cette préférence européenne » la décrivant comme une « mesure absurde », et comme « la traduction d’une idéologie d’extrême droite. »

Le ministre a donc piteusement cédé aux exigences « des potes » et « demandé à l’ensemble des musées et monuments nationaux, d’étendre la gratuité à tous les jeunes, quelle que soit leur nationalité, dès lors qu’ils sont résidents de longue durée dans les pays de l’Union européenne ».
Pour dit-il « donner toute son ampleur à cette mesure de démocratisation culturelle, conforme aux valeurs de la République et aux missions du ministère de la Culture ».

Une bonne nouvelle pour « les potes » qui pourront visiter le musée de l’Horlogerie sans bourse délier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.