www.national-hebdo.net

Accueil > France > LE PRÉFET MIS A LA RETRAITE

Tir aux pigeons…

LE PRÉFET MIS A LA RETRAITE

jeudi 10 septembre 2009, par Axel Richter

En dénonçant « une cabale » orchestrée par le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, le préfet Paul Girot de Langlade devait se douter que son sort était scellé. Le conseil des Ministres a mis, le préfet à la retraite d’office.

A la mi-août, excédé par un contrôle durant un transit à l’aéroport d’Orly, le préfet aurait, déclaré : « On se croirait en Afrique » ou « Il n’y a que des Noirs ici ».
Aussitôt, le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux avait annoncé la suspension du préfet de sa fonction de coordonnateur local pour La Réunion des états généraux de l’Outre-mer.

Paul Girot de Langlade qui a toujours nié avoir tenu ces propos, avait dans les colonnes du Parisien - Aujourd’hui en France, accusé Brice Hortefeux d’avoir orchestré une cabale contre lui, en déclarant notamment, que c’était « probablement pour faire oublier son passage au ministère de l’Intégration où il (Brice Hortefeux) a mené une politique plus sévère que dans le passé, et pour se refaire à bon compte une virginité de parfait antiraciste. »

Brice Hortefeux, interrogé par les journalistes sur cette affaire, en marge de la réunion des responsables des forces de l’ordre, avait eu ces mots condescendants à l’égard du préfet « No comment, pauvre homme ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.