Accueil du site > Politique > LE PREMIER MINISTRE TURC INVITE SES COMPATRIOTES A PRENDRE LA DOUBLE (...)

Infiltration…

LE PREMIER MINISTRE TURC INVITE SES COMPATRIOTES A PRENDRE LA DOUBLE NATIONALITÉ

jeudi 8 avril 2010, par Axel Richter

En visite en France, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a appelé mercredi soir les Turcs à refuser « l’assimilation » et à prendre « la double nationalité ». « Pour l’intégration, il n’y a pas de problème mais je suis contre l’assimilation », a déclaré M. Erdogan devant 6.000 de ses compatriotes. « Personne ne peut vous demander d’être assimilé. Pour moi, le fait de demander l’assimilation est un crime contre l’humanité, personne ne peut vous dire : — renonce à tes valeurs — (…) » et il a poursuivi en incitant ses compatriotes à demander des papiers français. « La France vous a donné le droit à la double nationalité : pourquoi vous ne la demandez pas ? Ne soyez pas réticents, ne soyez pas timides, utilisez le droit que la France vous donne. Prendre un passeport français ne vous fait pas perdre votre identité turque (nationalité) ». Comme en Allemagne récemment, le leader de l’AKP a réclamé la création d’établissements scolaires turcs en France.

1 Message

  • COMMUNIQUE DE CARL LANG

    PRÉSIDENT DU PARTI DE LA FRANCE

    L’ARROGANCE TURQUE N’A PAS SA PLACE EN EUROPE,

    BARRONS LA ROUTE A LA COLONISATION ISLAMO-TURQUE.

    Mercredi soir, le premier ministre turc, l’islamiste Recep Tayyip Erdogan, a violé les règles de la diplomatie en tenant sur le sol français un véritable meeting politique devant six mille immigrés turcs, drapés de drapeaux rouges au croissant et à l’étoile blanche. En donnant à ses compatriotes la consigne de refuser l’assimilation, mais de « s’intégrer en France pour qu’en Europe les prénoms turcs augmentent » et de profiter du droit à la double nationalité pour « prendre un passeport français qui ne vous fait pas perdre votre identité turque », Erdogan veut faire de l’immigration turque une immigration de colonisation, un Etat dans l’Etat. Présentés comme « une tête de pont entre la Turquie et l’Europe » et comme « les diplomates de la Turquie », les immigrés turcs ont pour mission de militer pour l’adhésion de leur pays à l’Union européenne.

    Rappelant que la Turquie n’est pas un pays européen et qu’il est plus que temps de mettre un terme à l’arrogance croissante des autorités islamistes turques, le Parti de la France et Carl Lang demandent l’arrêt immédiat des négociations d’adhésion de la Turquie à l’Europe, l’abrogation du droit à la double nationalité, une politique d’inversion des flux migratoires et l’imposition aux étrangers du respect des lois et des valeurs de la France.

    — 

    Le Parti de la France

    Email : contact@parti-de-la-france.fr

    Site : http://www.parti-de-la-france.fr

    Adhérez ! : http://www.parti-de-la-france.fr/ad...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0