Accueil > Médias > MARINE TURCHI : LE COMIQUE DE RÉPÉTITION

Victimisation…

MARINE TURCHI : LE COMIQUE DE RÉPÉTITION

samedi 7 février 2015, par Emmanuel Cazenac

Entretien téléphonique entre Axel Lousteau et le journaliste de Médiapart, Karl Laske qui contredit quelque peu la version livrée par Edwy Plenel aux médias…

« Je vais te tuer » : c’est ainsi qu’un proche de Marine Le Pen s’est adressé, en la menaçant physiquement, à notre consœur Marine Turchi, qui suit l’extrême droite à Mediapart. Loin d’être anecdotiques, ces faits ne sont pas sans rapport avec l’interdit proclamé par le Front national à l’encontre de notre journal en ligne, au mépris du respect du pluralisme de la presse.

C’est ainsi que le « Zorro » de l’investigation, Edwy Plenel, alias « Benêt » [1] commence sa tribune relatant l’altercation entre les journalistes du site Médiapart : Marine Turchi, Karl Laske avec des proches de la présidente du Front national.

Dans cette « affaire », le geignard patron de Médiapart semble surtout prendre prétexte de l’altercation pour se plaindre du boycott de son site par le FN [2]

Marine Turchi et le comique de répétition

Il faut dire que la journaliste de Médiapart n’en est pas à son coup d’essai pour faire parler d’elle, quand elle n’a rien de bien palpitant à ramener à sa rédaction.

Le 1er mai 2012, elle se dit « agressée » par des militants UMP lors du meeting du Trocadéro de Nicolas Sarkozy et porte plainte contre X [3] . Dans sa déposition, elle explique : « un homme d’une soixantaine d’années a saisi mon badge de journaliste qui était attaché à mon cou et l’a levé au ciel en criant : “C’est Médiapart !”. Ce badge était attaché à un cordon autour de mon cou, avec également mon appareil photo. Après cela, il a arraché ce dit badge et l’a jeté au sol. Entre temps, les gens autour de nous se sont retournés vers moi et j’ai été insultée, notamment de “sale gauchiste” et ce à plusieurs reprises. Cet homme m’a également insultée de la sorte et disait avec les autres militants : “Ils sont là !, ils sont là !”. »

« J’ai été extrêmement choquée par cette situation car j’ai été secouée lors de mon passage à travers la foule. Je ne suis pas blessée et ne désire pas me rendre aux urgences-médico-judiciaires », a-t-elle conclu.

Dans un papier publié sur Médiapart, Edwy Plenel s’est alors pleinement saisi de l’affaire pour dénoncer des faits « d’une gravité autrement symbolique, relevant d’une attaque à la liberté fondamentale, celle de la presse », ainsi qu’« un climat de violence inhabituel dans les rassemblements de l’ex-droite républicaine, une agressivité inédite à l’égard des journalistes des médias indépendants du pouvoir, une hystérie jamais vue qui libère des pulsions hier réservées à l’extrême droite ».

Un petit coup de pub sur le dos des « méchants », « pas beaux », ça ne mange pas de pain, ça a toujours son petit effet à la télé et comme pourrait dire le grand communicant, Jacques Séguéla : Si à 40 ans, on ne s’est pas fait chahuter ne serait-ce que verbalement par l’« extrême-droite », on a pas réussi sa carrière journalistique… Alors pourquoi s’en priver !


[1(surnom que lui ont donné les services de police dans l’affaire des écoutes de l’Élysées)

[2(En 2012, Mediapart avait pris le parti de ne pas inviter la candidate à l’élection présidentielle. En riposte le FN décidait à son tour de boycotter le site d’Edwy Plenel. Les élections sont passées depuis longtemps, mais pas le boycott du FN.).

[3Déjà à l’époque, il s’agissait pour Mediapart de faire parler de lui à moindre frais. Le site avait publié un document attribué à un ex-dignitaire libyen qui affirmait que Tripoli avait accepté de financer pour « 50 millions d’euros » la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Le chef de l’Etat avait porté plainte contre le site d’information et une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet pour « faux et usage de faux » et « publication de fausses nouvelles ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.