www.national-hebdo.net

Accueil > Politique > PHILIPPE DE VILLIERS : DEMI TOUR…UMP

croquant…

PHILIPPE DE VILLIERS : DEMI TOUR…UMP

samedi 1er août 2009, par Léon Smare

Après sa catastrophique campagne européenne, Philippe de Villiers met un mouchoir sur son antisarkozysme. Le président du Mouvement pour la France (MPF) a l’intention d’annoncer courant septembre son entrée au comité de liaison de la majorité présidentielle présidé par Jean-Claude Gaudin. Un « pot pourri » qui agglomère l’UMP, le Nouveau Centre d’Hervé Morin, la Gauche moderne des ex-socialistes Jean-Marie Bockel et Eric Besson.

Une volte face qui s’explique par le score « déplorable » obtenu par les listes Libertas du milliardaire irlandais Declan Ganley, que le vicomte avait ralliées à grands coups d’olifants.

Finies donc les grandes envolées lyriques du vendéen tournoyant contre Sarkozy, l’Europe et l’islamisation. Pour justifier cet énième retournement de pourpoint, Villiers admet ou plutôt laisse entendre par ses truchements que l’UMP lui ayant siphonné une partie son l’électorat ainsi que celui du FN, « Il vaut mieux donc être à l’intérieur, plutôt que de se cantonner à un statut d’opposant de luxe. »

Un changement de cap bien accepté par les instances du MPF qui redoutent une déculotté aux prochaines élections régionales, sans l’aide, ou tout au moins, sans la neutralité bienveillante de l’UMP.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.