www.national-hebdo.net

Accueil > Etranger > PRISTINA ACHETE LA RECONNAISSANCE DU KOSOVO A COUP DE MILLIONS DE (...)

Pot de vin…

PRISTINA ACHETE LA RECONNAISSANCE DU KOSOVO A COUP DE MILLIONS DE DOLLARS

dimanche 15 mars 2009, par Michel Dantan

La reconnaissance du Kosovo le 19 février dernier par les Maldives a t-elle été achetée ? C’est le bruit qui coure depuis le mois de mars sur un pot de vin de deux millions de dollars que l’homme d’affaires kosovar Behxhet Pacolli aurait versé à des membres du gouvernement des Maldives pour l’obtenir. Les autorités de Pristina rejettent catégoriquement ces rumeurs, relayées selon elles par par la presse serbe pour discréditer leur pays.

Scandale au Kremlin

L’homme d’affaires kosovar Behxhet Pacolli selon la presse des Maldives serait soupçonné d’avoir soudoyer des membres du gouvernement des Maldives pour obtenir leur appui en faveur de la reconnaissance du Kosovo. Le Président de l’archipel, Mohamed Nasheed a aussitôt chargé ses services de police de diligenter une enquête afin de couper court aux rumeurs. Son Ministre des Affaires étrangères Ahmed Shaheed a pour sa part déclaré qu’il était naturel pour un pays à cent pour cent musulman de reconnaître le Kosovo, et qu’il voyait dans cette décision une obligation pour son pays. Même son de cloche du côté albanais, où le député et chef de l’Alliance pour un nouveau Kosovo, Ibrahim Makolli, a fait savoir que le Kosovo avait fait du lobbying pour obtenir ce résultat et que le reste ne reposait que sur des assertions infondées dont l’homme d’affaires par le passé avait déjà été la cible. Ce n’est effectivement pas la première fois que ce milliardaire se voit accuser d’avoir fait profiter de ses largesses des hommes politiques pour décrocher de juteux contrats en faveur de sa société de BTB Mebatex basée en Suisse. On le retrouve ainsi sur la sellette en Russie accusé d’avoir verser des pots de vin à de hauts fonctionnaires de l’état ainsi qu’à des pontes proches de Boris Eltsine pour obtenir des contrats concernant la rénovation de bâtiments gouvernementaux (1) A l’époque, l’affaire fera grand bruit, d’autant que Youri Skoutarov, le procureur général de Russie qui menait l’enquête se retrouvera mêlé à une affaire de scandale sexuel, une vidéo le montrant à la télévision batifolant dans le plus simple appareil en compagnie de deux blondes pulpeuses. Certains y verront la main de Boris Eltsine pour déstabiliser un adversaire politique. Quant à Behxhet Pacolli ce dernier parlera de machination ourdie par des intermédiaires contre sa société pour ne pas honorer soi-disant la dette que lui devaient les russes. Les suites judiciaires de ce scandale où sexe et argent semblent avoir fait bon ménage, iront se perdre dans les sables mouvants de la politique internationale faute de preuves et de témoins pour faire éclater la vérité.

L’ami des Clinton

Il y a deux ans, se référant à un rapport des services secrets allemands (BND), effectué pour le compte du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, le quotidien Fokus du 21 juin 2007 sous le titre « La mafia albanaise achète Ahtisaari », dévoilait une autre affaire de corruption dans laquelle Behxhet Pacolli semblait avoir joué un rôle important. Il s’agissait cette fois d’une tentative de corruption exercée sur le futur Prix Nobel de la Paix pour son action au Kosovo, le finlandais Martti Ahtisaari. Ce dernier, investi à l’époque par l’ONU du rôle de médiateur sur le statut final du Kosovo aurait été approché par la mafia albanaise pour intégrer dans son plan final proposé au conseil de sécurité l’idée d’indépendance. La note du BND citait des contacts fréquents entre le plénipotentiaire et des grosses pointures de la mafia albanaise ainsi que des contacts téléphoniques avec Behxhet Pacolli résidant en Suisse. Au cours de l’une de ces conversations téléphoniques il était question d’après le BND d’une transaction de 2 millions d’euros qui devaient être transférés d’une banque Suisse vers un compte bancaire domicilié à Chypre au nom de Exhet Boria, le bras droit de l’homme d’affaire, ce compte pouvant ensuite servir de tiroir caisse pour le diplomate. Le BND supposait également à l’époque que des sommes d’argent de plusieurs millions d’euros en liquide lui auraient été directement versés à Pristina (2). Martti Ahtisaari n’a jamais répondu à ses détracteurs et laissera à son porte parole de l’époque, Rémi Dourlot le soin de balayer d’un revers de main ce que ce dernier qualifiera de mensonges. Vraies ou fausses, ces affaires laissent en tout cas planer sur l’homme d’affaire pour le moins douteux comme un parfum de corruption aux dimensions planétaires. Un homme de l’ombre mais aussi un personnage aimant briller dans la lumière des grands de ce monde et qui se vantait auprès de la presse américaine de compter parmi ses amis des proches de Bill Clinton « A Washington je paie une équipe de 60 personnes pour plaider la cause de l’indépendance du Kosovo auprès de l’administration Bush, ainsi qu’au Sénat et au Congrès » Pas n’importe quelle équipe, puisque placés à la tête de ce lobby baptisé l’Alliance pour un Nouveau Kosovo, se trouvaient deux anciens hauts responsables de l’administration américaine, Samuel Hoskinson et Kempton Jenkins. Le premier, connu pour s’être illustré à la tête des services de renseignements américains le NCI, le second pour avoir exercé ses talents de conseiller dans le cadre de la politique des Etats-Unis vers l’Est de l’Europe, et qui restent toujours les principaux défenseurs de la cause albanaise auprès de l’administration américaine. Ce réseau d’influence particulièrement efficace était assisté de l’ancien directeur adjoint de la CIA, nommé à ce poste par Jimmy Carter en 1978, Franck Carlucci. Dés l’annonce de la reconnaissance du Kosovo par les Maldives, Hillary Clinton s’est empressée de remercier chaleureusement son gouvernement. Remercier pas féliciter.

(1) http://archives.tdg.ch/TG/TG/-/article-1999-03-1181/a-moscou--le-p...

(2) Voir Defense § Foreign Affairs du 10 juillet 2007 : « Evidence that UN special Envoy for Kosovo Marti Ahtisaari received albanian Mafia bribes for Kosovo Independence ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.