www.national-hebdo.net

Accueil > Politique > PULVAR/MONTEBOURG/LE PEN : SUR L’AIR DE LA CALOMNIE…

On connaît la musique…

PULVAR/MONTEBOURG/LE PEN : SUR L’AIR DE LA CALOMNIE…

mercredi 29 février 2012, par Axel Richter

Jean-Marie Le Pen a fait part de sa volonté de porter plainte contre « monsieur Montebourg et madame Pulvar ».

« Je ne crois pas monsieur Montebourg et madame Pulvar assez naïfs pour croire que des gens qui les agressent en criant “Le Pen, morts aux juifs !” pourraient être des gens du FN. » a-t-il expliqué.

Reconnus dans la rue, Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar auraient été pris à partie verbalement mardi soir par une quinzaine de jeunes. Rapportant les paroles racistes des auteurs, le couple a effectué un lien entre cet acte de délinquance et le Front national.

Selon Mme Pulvar le groupe auraient chanté « Jean-Marie nous a donné la permission de minuit pour chasser les youpins de Paris ».

C’est peut-être un détail (mais le diable ne se niche-t-il pas pas dans les détails ?), on entend mal sur quelle « mélodie entraînante » on peut chanter ou même scander ce genre de phrase ? Brailler et encore, c’est bien trop long, alors chanter ça en chœur…


Audrey Pulvar raconte son agression par Europe1fr

C’est pas moi, c’est l’autre…

Sur l’air de la calomnie, Mme Le Pen n’est pas en reste... Interrogée ce matin sur Europe 1, la présidente du FN a essayé de refiler le mistigri en accusant « l’extrême droite radicale » d’être les responsables de cet incident ...

« Cette quinzaine de personnes sont des gens de l’extrême droite radicale, semble-t-il »/…/ « Elle ne peut pas ne pas savoir Mme Pulvar, parce qu’elle est journaliste, qu’ils m’ont mené une guerre assez virulente depuis un certain temps et vice-versa d’ailleurs. »

Visés par cette attaque, tous ceux qui ont quitté le FN en désaccord avec elle ou ont été exclus pour « défiance ».

Comme le fait remarquer le journaliste du Nouvel observateur, Nicolas Chapuis : « L’accusation de Marine Le Pen ne doit donc rien au hasard. C’est un geste politique. Mais, même si elle n’est politiquement pas responsable de chacun de ses supporters, ce n’est pas le nom de Carl Lang, le candidat d’extrême-droite radicale que les agresseurs ont crié dans la rue. C’est bien le sien. »


Marine Le Pen : "une accusation grave" d’Audrey... par Europe1fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?