www.national-hebdo.net

Accueil > Politique > RACHIDA DATI RATTRAPEE PAR UNE AFFAIRE DE CONFLIT D’INTERETS (...)

Mélange des genres…

RACHIDA DATI RATTRAPEE PAR UNE AFFAIRE DE CONFLIT D’INTERETS ?

samedi 17 octobre 2009, par Philippe Le Goy

Après « l’adoubement » du Prince Jean, la république bananière sarkozyenne
continue d’étendre ses filets.

Ainsi, selon le quotidien « 20 Minutes », l’eurodéputée Rachida Dati aurait omis
de signaler au Parlement européen qu’elle avait créé une société de conseils aux entreprises...
Le 16 septembre, l’hebdomadaire Marianne indiquait que l’eurodéputée avait non seulement omis d’indiquer son mandat de maire du 7e arrondissement à Paris, mais aussi l’existence de sa société de conseil, « La Bourdonnais Consultants » dans sa Déclaration d’intérêts financiers, un formulaire exigé par le Parlement
européen « pour prévenir tout conflit d’intérêts ».
La Tribune en a rajouté une couche ce week-end, affirmant que « des
collaborateurs de Rachida Dati » ont annoncé que sa société de conseil, créée en juillet dernier, allait être dissoute.

Une information démentie par le cabinet de l’eurodéputée. « Le Parlement
européen demande à ce que soient déclarés les flux financiers et les revenus
complémentaires des eurodéputés. C’est ce que [Rachida Dati] a fait avec ce
qu’elle touche comme maire du 7e arrondissement et conseillère de Paris »,
explique-t-il, précisant qu’elle ne percevait aucun revenu de « La Bourdonnais
Consultants », société pour l’heure « inactive » (sic.).

Rachida Dati aurait d’abord rempli en juillet une déclaration « vierge » avant
de « réactualiser début août le document sous la pression de la presse pour y
inscrire son mandat de maire du 7e arrondissement de Paris » mais « sans
mentionner « La Bourdonnais Consultants », dédiée au conseil pour les affaires
et autres conseils de gestion ».

Mais, cependant, d’après Paris-Match , cette société devait permettre à Rachida
Dati « de faire profiter de son expérience les grandes entreprises ou le cabinet
d’avocats américain Wilkie Farr & Gallagher pour lesquels elle a déjà commencé à effectuer quelques missions ».
Un mélange des genres qui fait grincer des dents à Bruxelles, selon France Info.

Pour information, les eurodéputés « qui ne fournissent pas ce document risquent jusqu’à la suspension mais rien n’est prévu pour ceux qui rendent copie blanche », comme cela est stipulé dans le règlement du Parlement Européen.

Avis aux entrepreneurs français qui liraient ces lignes : n’oubliez surtout pas
de déclarer et de payer la TVA, l’URSSAF, la SCG, le RDS, la taxe
professionnelle…

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?