Accueil > Etranger > RAPPROCHEMENT ENTRE L’AUTRICHE ET LA SERBIE

RAPPROCHEMENT ENTRE L’AUTRICHE ET LA SERBIE

mercredi 14 février 2018, par Michel Dantan

L’anti serbisme qui à propos de la question du Kosovo envenimait les relations entre Vienne et Belgrade appartient désormais au passé. Le nouveau vice chancelier autrichien Heinz Christian Strache au cours d’une visite officielle à Belgrade vient en effet d’ouvrir un nouveau chapitre des relations entre les deux pays en affirmant qu’il comprenait la position serbe au sujet du Kosovo. N’hésitant pas à jeter ainsi une pierre dans le jardin des eurocrates bruxellois quitte à s’attirer les foudres de l’opposition autrichienne arc boutée sur des positions euro atlantistes et anti européennes, le vice chancelier autrichien reconnaît à la Serbie le droit de contester ce qui leur a été arraché par la force, autrement dit que l’indépendance du Kosovo a été accordée aux albanais en violation du droit international. Précédant sa visite à Belgrade Strache dans une interview au journal Politika avait tenu à rappeler que son parti le FPO avait toujours été opposé à la déclaration unilatérale d’indépendance du Kosovo et condamné le gouvernement autrichien pour avoir rallié le camp de ses partisans. Au cours de ses entretiens avec le premier ministre serbe Ivica Dacic, Strache a évoqué également l’idée selon laquelle les serbes du Nord du Kosovo avaient le droit à l’autodétermination et qu’à l’avenir tout règlement de la question du Kosovo devait prendre en compte les intérêts de la Serbie. Dans un contexte où les pressions qui s’exercent sur la Serbie pour lui faire reconnaître l’indépendance du Kosovo se font toujours aussi fortes, il est inutile de dire que les propos du vice ministre autrichien sont allés droit au cœur de son homologue serbe le premier ministre serbe Ivica Dacic. Ce dernier lui a exprimé au nom de la Nation serbe toute la reconnaissance que lui inspiraient ses propos et déclaré que son pays avait le droit d’aimer ceux qui partageaient les mêmes sentiments à son égard.
Source : B92